Une rétrospective Leiji Matsumoto au musée Guimet, 15 Février 2024

Mardi dernier, cela faisait un an jour pour jour que l’immense Leiji Matsumoto nous quittait. En cet honneur, le musée Guimet rendra hommage au papa d’Albator et de Galaxy Express 999 via une rétrospective qui s’étalera du 22 février au 25 février.

Cette rétrospective consistera en une projection de cinq longs métrages liés à Leiji Matsumoto, ainsi qu’une diffusion des anime Albator et Albator 84, le tout ponctué d’interventions de spécialistes et de passionnés de l’auteur. L’établissement cherche ainsi à rendre hommage à l’artiste et à explorer l’héritage que nous laisse ce grand nom de la pop-culture japonaise.

https://www.manga-news.com/public/2024/news_02/Leiji-Matsumoto-retrospective-musee-Guimet.jpg

Voici la programmation de ces quatre journées de rétrospective :


Jeudi 22 février, à 20h :

Galaxy Express 999 – version restaurée en 4K de Rintaro : Découvrez le Galaxy Express 999, un train spatial mythique qui relie la Mégalopolis à Andromède. Ce voyage est une aventure où chaque passager, en quête de ses rêves, découvre le sens profond de la vie. Parmi eux, le jeune Tetsuro, guidé par le désir de vengeance et la quête d’un corps robotique, s’embarque avec Maetel, une mystérieuse accompagnatrice, pour un périple initiatique.

Réalisé par Rintaro et imaginé par Leiji Matsumoto, Galaxy Express 999 marque un tournant dans leurs carrières. Il mélange habilement science-fiction et quête existentielle, captivant le public par son histoire profonde et ses visuels révolutionnaires.


Vendredi 23 février, à 10h :

Arcadia of my Youth de Tomoharu Katsumata : Explorez les méandres du temps dans Arcadia of My Youth, un film d’animation qui tisse l’histoire d’Albator, le corsaire de l’espace, et de ses aïeux à travers différentes époques. Au cœur de ce récit, la rencontre entre Albator et Tochirô, l’ingénieur visionnaire derrière l’Arcadia, un vaisseau hors du commun, devient le point de départ d’une révolte contre la force oppressive des humanoïdes.

Ce chef-d’œuvre de l’animation japonaise invite le spectateur à un voyage à travers le temps, où le passé et le futur se rencontrent pour forger le destin de héros intemporels.


Samedi 24 février, à 20h :

Interstella 5555 – The Story of the Secret Star System de Leiji Matsumoto, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo : Un concert gigantesque déchaîne les passions sur une planète très éloignée de la Terre. Un groupe d’hommes armés et masqués, qui guettait dans les coulisses, l’interrompt brutalement. Le commando fait irruption sur scène et enlève les quatre musiciens. Les idoles des jeunes cosmiques sont secrètement envoyées sur Terre, à la merci d’un influent producteur de musique. Leur mémoire est effacée, leur apparence physique transformée et c’est sous une nouvelle identité que le groupe s’impose bientôt comme l’une des formations vedettes de la scène électronique. Un pilote de l’espace, amoureux de la chanteuse, entend ne pas en rester là. Un projet ambitieux réunissant la musique de Daft Punk et l’univers graphique de Leiji Matsumoto.


Dimanche 25 février, à 11h :

Marianne de ma jeunesse de Julien Duvivier : Le film raconte l’arrivée de Vincent, un adolescent de retour d’Amérique du Sud, dans un internat divisé entre les élèves appelés les “sages” et les “brigands”. Sa rencontre avec Marianne, une jeune fille mystérieuse et retenue prisonnière par son tuteur, déclenche une passion intense et tourmentée.

Ce film a eu un impact considérable sur Leiji Matsumoto, influençant profondément sa vision artistique et narrative. La figure de Marianne, avec sa force et son mystère, a inspiré Matsumoto dans la création de personnages féminins complexes dans ses œuvres ultérieures.


Dimanche 25 février, à 14h :

Albator 78 – 3 épisodes : Plongez dans l’aventure spatiale palpitante d’Albator, la série animée japonaise qui a révolutionné le monde de la science-fiction en 1978. Rencontrez Albator, le corsaire de l’espace légendaire, charismatique et audacieux, devenu le dernier rempart de la Terre contre des menaces extraterrestres. À la barre de l’Arcadia, le mythique vaisseau spatial et entouré de son fidèle équipage, Albator sillonne les galaxies, luttant avec bravoure contre l’injustice.

Cette épopée spatiale se distingue par sa tonalité unique, oscillant entre ombre et lumière, et explore des thèmes poignants tels que l’honneur, la solitude, et le sacrifice héroïque. Les personnages, d’une richesse et d’une complexité inégalées, donnent vie à un récit captivant et profond. Visuellement époustouflante, Albator 78 brille par son style artistique avant-gardiste et ses animations révolutionnaires, marquant un tournant historique dans l’animation japonaise et influençant de manière indélébile la culture populaire mondiale.

Albator 84 – 3 épisodes : Albator 84, également connue sous le nom Endless Orbit SSX, est la suite directe du film Arcadia of my Youth. Lancée en 1982 cette série continue les aventures du capitaine Albator et de son équipage. Dans ce chapitre, Albator et son vaisseau Arcadia luttent contre les Humanoïdes (Illumidas), une race extraterrestre dominatrice, dans un effort pour libérer la Terre de leur emprise tyrannique


Dimanche 25 février, à 19h :

– Table ronde hommage :Pour clôturer notre hommage, le Musée Guimet a convié pour cette table ronde quelques-uns de ceux parmi la communauté française qui ont pu approcher ou travailler avec Leiji Matsumoto tels que :
     – Julien Pirou, expert de l’œuvre de Leiji Matsumoto (Albator, Galaxy Express 999), signataire des préfaces des éditions françaises de plusieurs de ses mangas chez Kana et auteur du livre Hommage à Leiji Matsumoto – Par-delà la Boucle du Temps aux éditions Ynnis.
     – Jerôme Alquié, dessinateur et coloriste français, qui a publié Capitaine Albator – Mémoires de l’Arcadia en étroite collaboration avec Leiji Matsumoto.
     – Etienne Pasquier-Parize, fondateur du webring Leiji francophone (TokiNoWa).
     – Frédéric Tomé (alias Asroth), artiste-illustrateur français, il a réalisé des couvertures pour des ouvrages ayant pour thème les jeux vidéos, mais il a aussi dessiné les héros de notre enfance pour différents supports musicaux, et le célèbre Atlantis pour l’album : Télé 80 Les séries cultes de votre enfance.
     – Rintarô (intervention vidéo enregistrée lors du festival d’Angoulême), réalisateur japonais, invité d’honneur d’Angoulême 2024, renommé dans l’univers de l’animation, célèbre pour avoir dirigé plusieurs chefs-d’œuvre dont le film culte Metropolis ainsi que les adaptations Astro Boy et Galaxy Express 999.

Albator – Corsaire de l’espace de Shinji Aramaki :Alors que la race humaine est sur le déclin, une partie des descendants décide de revenir sur terre, s’engageant dans une guerre face à la congrégation Gaia. Seul le capitaine Albator n’a toujours pas renoncé à ce dessein, et continue de recruter aux quatre coins de la galaxie.

Possibilité d’entrée à 21h uniquement pour la projection.

on bbc news
on hindi news
on the news today
on channel 7 news
ôrf news
campo grande news ônibus
ôpera news
campo grande news greve de ônibus
l1 news horário dos ônibus
l1 news ônibus
lago azul news ônibus
news österreich
news österreich heute
news österreich aktuell
news öffentlicher dienst
news österreich corona
news öl
news österreich orf
news ö3
news österreich heute aktuell
news österreich sport
ö24 news
ölpreis news
öbb news
ösv news
österreich news krone
övp news
özil news
öffentlicher dienst news 2023
österreich promi news

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *