Chronique Manga – Tsugumi Project, 23 Mars 2024

Toujours désireux de nous faire découvrir de jeunes talents prometteurs, Ki-oon nous propose ici une création 100 % de leur cru avec Tsugumi Project, sorti tout droit de l’imagination de son auteur Ippatu, un créateur mêlant habilement le réel et le fantastique!

Se découvrant une passion pour le manga avec Osamu Tezuka, il va devenir l’assistant de Jiro Taniguchi ainsi que de Shinichi Ishizuka, un CV qui en dit déjà long sur le potentiel de ce jeune auteur!

Suite à plusieurs histoires courtes et une première série inédite en France, il va commencer une carrière d’illustrateur dans le jeu vidéo, avant que Ki-oon lui offre la possibilité de réaliser la série qu’il ambitionne de faire depuis des années!

Lancée en grandes pompes lors de la Japan Expo 2019, le titre va comptabiliser sept volumes au total pour une publication de plus de quatre ans et demi.

Dans un futur indéterminé, le Japon a été détruit par des frappes nucléaires, c’est désormais une terre normalement délaissée et inhabitée! Pourtant il semblerait qu’une puissante arme portant le nom de code “Tsugumi” s’y trouve! Bien évidemment cette arme devient un enjeu de taille pour les différentes nations et la France souhaite prendre les devants! Des condamnés à morts, donc des individus sacrifiables, sont envoyés au Japon avec pour mission de récupérer cette arme! Ils ont un an pour remplir leur mission avant qu’une mission “de secours” ne vienne les récupérer avec en récompense un abandon de leurs peines!

Léon fait parti du groupe envoyé dans cette mission suicide…il ne sait pas ce qu’il doit chercher, mais, alors qu’il est innocent, son seul objectif est de remplir la mission pour pouvoir retourner auprès de sa femme et de son fils.

Mais à peine arrivé sur place il réalise la nature hostile de ce que fut autrefois le Japon, désormais habité par des bêtes sauvages des plus étranges…sa première priorité sera donc de survivre sur le long terme!

Il découvrira une faune hostile où les mutants sont légions, des créatures mi humaines, mi animales. Il y croisera la route de plusieurs alliés mais aussi et surtout de nombreux dangers. Et rapidement il fera la connaissance d’une fille nommée Tsugumi qui va l’accompagner dans son périple qui leur réserve bien des surprises.

Suite à une introduction sur de magnifiques pages couleurs nous présentant un paysage urbain où là nature a repris ses droits, nous basculons vers Léon et les autres condamnés, à bord d’un avion qui va les larguer dans cette jungle urbaine (au sens littérale du terme)!

L’auteur nous présentant la situation et le contexte de son œuvre par le biais des gardiens rappelant les détails de la mission aux condamnés…ceux à qui une tache importante est confiée bien qu’ils soient sacrifiables!

Au départ de l’œuvre, on connaît assez peu la situation de Léon, celle ci nous sera dévoilée au fur et en mesure en toute logique. Au gré des chapitres nous apprendront à le connaître et à nous attacher à lui, ainsi qu’à ceux qui vont l’accompagner dans cette aventure. Il ne faudra pas attendre longtemps pour découvrir Tsugumi, une gamine un peu simplette avec des pattes de volatiles en guise de jambes!

Cela plante le décor d’entrée de jeu, nous comprenons que malgré la destruction du pays, le Japon est bien loin d’être inhabité…mais ces habitants semblent bien éloignés des humains.

Le binôme entre le sérieux et déterminé Leon et la naïve mais surpuissante Tsugumi va rapidement fonctionner et va évoluer au fil des sept tomes composant la série. Et même si leur attachement va être prévisible, l’auteur parviendra à nous surprendre à plusieurs reprises.

A leurs cotés on trouve notamment un espion Perse, le comique du groupe malgré d’évidentes compétences…le problème…Un personnage noir qui s’appelle Doudou? Sérieusement? Je vous laisse juge de ce choix de l’auteur.

Le groupe va peu à peu s’étendre, plusieurs surprises les attendent au gré des chapitres, ils vont vivre des drames, ce qui ne manquera pas de surprendre le lecteur à plusieurs reprises.

On a là un titre qui déborde d’action, qui nous plonge dans un univers qui pourrait nous sembler familier (on a tous déjà vu des univers post apocalyptique) mais dans lequel l’auteur apporte sa patte et son univers, de la fantasy qui côtoie l’anticipation, des personnages mystérieux et intrigants!

Un univers grandement séduisant et fonctionnant à merveille sur le lecteur.

Ce qui fonctionne un peu moins c’est le rythme! C’est parfois très long, parfois trop rapide, c’est clairement inégal. Et c’est aussi malheureusement assez brouillon par moment! On devine le dynamisme dans les phases d’action mais celles ci ne sont pas forcément très lisibles.

L’histoire est par contre très bien construite et nous tiendra sans peine ne haleine, malgré quelques parenthèses qui s’étendent un peu trop et quelques facilités trop visibles pour qu’on ne tique pas dessus. Tout ceci nous conduira à une conclusion assez épique mais là encore assez brouillonne…et alors que l’auteur tenait la fin presque parfaite avec une conclusion dramatique et particulièrement déstabilisante, il va malheureusement “rattraper le coup” avec un épilogue qui atténue grandement cette conclusion et donc son impact.

La patte graphique est assez particulière, à l’image de l’ambiance de la série, à la fois réaliste et totalement fantaisiste. Par moment dans la représentation des mouvements et dans certains visages on pourrait croire retrouver du Keisuke Itagaki, l’auteur de Baki, mais à d’autres moments on a l’impression d’être à mille lieux de ça. Le trait est fin mais appuyé, l’auteur usant grandement des clairs / obscurs pour renforcer les effets de lumières, ils est parvenu à créer des personnages expressifs dans un monde fourmillant de détails, voire même un peu chargé par moment.

Une série étonnante, sortant des standards et nous proposant une réelle aventure originale et dépaysante…mais ses quelques défauts l’empêchent d’être la grande série qu’elle aurait pu devenir! Dommage, ce n’est pas passé loin!

Un titre à découvrir malgré tout, cela vaut largement le détour.

L’avis du chroniqueur
Erkael

Samedi, 23 Mars 2024


15.34
20

on bbc news
on hindi news
on the news today
on channel 7 news
ôrf news
campo grande news ônibus
ôpera news
campo grande news greve de ônibus
l1 news horário dos ônibus
l1 news ônibus
lago azul news ônibus
news österreich
news österreich heute
news österreich aktuell
news öffentlicher dienst
news österreich corona
news öl
news österreich orf
news ö3
news österreich heute aktuell
news österreich sport
ö24 news
ölpreis news
öbb news
ösv news
österreich news krone
övp news
özil news
öffentlicher dienst news 2023
österreich promi news

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *