Chronique Manga – Dr Stone, 02 Mars 2024

Titre qui s’est fait attendre en France, Dr Stone est une série qui a remporté un vif succès autant au Japon que chez nous, un titre qui a marqué les esprits et qui restera dans les mémoires à n’en pas douter.

Non seulement l’intrigue en elle même se veut assez original, ce qui est assez rare pour être signalé, mais c’est aussi et surtout l’association de deux auteurs talentueux qui vont coopérer pour la première fois!

D’un coté, au scénario, on retrouve Riichiro Inagaki qui n’est autre que le papa de l’excellent Eyeshield 21…autant dire du très lourd! Il avait disparu de la circulation depuis la fin de son précédent titre il y a déjà quelques années, ce fut donc un immense plaisir de le retrouver aux manettes d’un nouveau shonen au fort potentiel!

Et si le monsieur était accompagné d’un dessinateur génial sur Eyeshield, son nouveau comparse n’a pas à rougir de la comparaison: derrière les crayons on retrouve le prolifique Boichi, surtout connu pour Sun Ken Rock! Ce dernier, qui possède un trait vif et mature est surtout habitué aux seinens, et au vu de son affection pour les corps féminins dénudés (allant jusqu’à parasiter un spin off de Terra Formars), on se demandait ce que le monsieur allait nous proposer pour un shonen se voulant plus léger!

Quoi qu’il en soit l’association s’est avérée explosive et Glénat doit se frotter les mains de tenir ici sans doute une véritable poule aux œufs d’or!

La série se termine en 26 volumes, certes inégaux mais globalement prenants et étonnants, auxquels s’ajoute un spin off absolument génial en un seul tome.

Senku est un lycéen possédant une intelligence hors norme pour son âge, un véritable génie. Il forme un binôme hétéroclite avec Taiju, un lycéen fort et robuste mais également très timide!

Après des années d’hésitation Taiju décide enfin de se lancer pour déclarer sa flamme à l’élue de son cœur, la charmante Yuzuriha! Mais un étrange phénomène qui touche le monde entier va les frapper: toute la population mondiale se retrouve en une fraction de seconde pétrifiée, figée à jamais dans la position qu’ils occupaient au moment de ce mystérieux flash lumineux! Ainsi s’éteint la civilisation!

Des milliers d’années plus tard Taiju sort enfin de son cocon de pierre…mais la nature a repris ses droits et l’humanité demeure figée dans la pierre! D’abord seul, il finira par retrouver Senku éveillé depuis plusieurs mois et qui, grâce à son génie, est déjà en train de tenter de redonner vie à une quelconque civilisation humaine! Ce dernier, ayant patiemment compter les secondes durant sa “stase” de pierre, annonce qu’ils se trouvent en l’an 5738…de quoi paniquer!

Sont-ils les seuls être humains à s’être éveillé? Ailleurs dans le monde d’autres humains sont ils également en vie? Les deux compagnons décident d’unir la force et l’intelligence pour réveiller l’humanité et reconstruire la civilisation…et cela commencera par tenter de réveiller Yuzuriha…

Bien des péripéties attendent nos héros, avec des compagnons de plus en plus nombreux et de plus en plus intéressants, chacun apportant sa pierre à l’édifice dans la reconstruction de l’humanité…mais tous ne voient pas les choses de la même manière, et des conflits éclatent entre les rares survivants.

D’emblée on retrouve le style graphique bien connu de Boichi, pourtant les personnages ont définitivement un style shonen, assez éloigné des brutes de Sun Ken Rock! On croirait même reconnaître le personnage principal de la dite série chez Senku…

Le premier coup de bluff des auteurs est de nous faire croire que le personnage principal est Taiju, alors que c’est définitivement Senku qui va lui voler la vedette et ce pour le reste de la série, Taiju disparaissant même peu à peu.

Dans un premier temps l’intérêt du titre va pourtant reposer sur le binôme des deux personnages alliant force et intelligence… Ils semblent être à l’opposé l’un de l’autre mais en sont justement complémentaires: une force de la nature et un génie comme on en a rarement vu… On peut se demander comment le titre à évolué dans la tête des auteurs pour au final reléguer Taiju en personnage secondaire…l’exemple même d’une œuvre qui vit et évolue presque indépendamment de ses auteurs.

Voilà un postulat absolument passionnant: repartir de zéro, refonder la civilisation sur de nouvelles bases…Pourtant, si l’aspect sociologique est évoqué et tient une certaine importance, c’est bel et bien l’aspect scientifique des choses qui va porter la série, parfois même un peu trop, les auteurs nous donnant énormément de détails qui viennent alourdir la lecture et casser le rythme.

La guerre opposant les survivants va occuper une grande partie de la série, avant de partir sur un autre conflit avec des survivants d’un autre continent…le coté humain n’est donc pas délaissé, mais il restera malgré tout au second plan.

Pourtant c’est bel et bien son incroyable galerie de personnages qui vont porter la série. Plus celle ci va avancer et plus ils seront nombreux, toujours plus intéressants. Certains très charismatiques, certains pour les ressorts comiques, d’autres pour aider Senku avec les questions scientifiques…tous apporteront quelque chose.

Le trop plein de personnages apporte aussi malheureusement ses désavantages, le titre ayant les défauts de ses qualités…trop de personnages vont finir sur le bas coté, à l’image de Taiju.

Au cours des 26 tomes, le titre, qu’on peut découper en plusieurs arcs narratifs, ne sera pas avare en moments forts, et bien des fois on va être totalement bluffé, mais il va aussi falloir supporter des lourdeurs assez évidentes et des facilités bien trop grosses pour ne pas paraître trop évidentes. Pour être tout à fait honnête à une ou deux reprises je me suis ennuyé avec ce titre, mais le tome suivant me mettait une grande claque me redonnant envie d’en voir davantage…

Donc oui le titre pourrait vous faire subir un ascenseur émotionnel, mais au final, avec un peu de recul, on ne retiendra que les grands moments. Les auteurs allant jusqu’à rabattre les cartes à deux reprises dans la série, provoquant un véritable choc qui nous marquera!

En ce qui concerne Boichi, nos craintes sont évincés, nous n’avons que le meilleur du dessinateur, à savoir sont trait remarquable, précis et épais, nous sommes bien dans un shonen sans ses habituels excès! La série reposant un grande partie sur son trait saisissant qui accroche le lecteur immédiatement.

Et malgré quelques facilités scénaristiques (le fait que les héros soit des adolescents plus qu’exceptionnels, qu’ils ne se soucient pas de leurs familles, certaines choses allant trop vite…) on se laisse volontiers séduire par le postulat proposé par Inagaki qu’on est vraiment heureux de retrouver, et qu’on espère revoir de nouveau rapidement.

Une série vraiment étonnante, originale et marquée par un amour de ses deux auteurs qui malgré quelques défauts vont tout donner pour faire de ce titre un incontournable.

L’avis du chroniqueur
Erkael

Samedi, 02 Mars 2024


14.9
20

DR. STONE © 2017 by Riichiro Inagaki, Boichi/SHUEISHA Inc.

on bbc news
on hindi news
on the news today
on channel 7 news
ôrf news
campo grande news ônibus
ôpera news
campo grande news greve de ônibus
l1 news horário dos ônibus
l1 news ônibus
lago azul news ônibus
news österreich
news österreich heute
news österreich aktuell
news öffentlicher dienst
news österreich corona
news öl
news österreich orf
news ö3
news österreich heute aktuell
news österreich sport
ö24 news
ölpreis news
öbb news
ösv news
österreich news krone
övp news
özil news
öffentlicher dienst news 2023
österreich promi news

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *